Association de parents de l'enfance en difficulté

" Enfin, on m'écoute
vraiment et on me comprend
sans jugement! "

Fiche descriptive - Le trouble anxieux

Qu’est-ce qu’un trouble d'anxiété?

Tous les enfants présentent de l’anxiété à un moment ou un autre, face à certaines situations spécifiques ou suite à des changements importants affectant leur quotidien. Il ne faut pas vous inquiéter si votre enfant votre semble un peu stressé par moment. L’anxiété devient un trouble lorsqu’elle nuit de façon marquée au fonctionnement quotidien de l’enfant (il n’arrive plus à aller à l’école, il ne veut plus jouer avec ses amis, il n’arrive plus à dormir, etc.) et que cela se maintient dans le temps.

Voici la description de certains troubles anxieux :

  • Anxiété de séparation; Anxiété excessive et inappropriée chez l’enfant qui doit se séparer des personnes auxquelles il est attaché (généralement les parents).
  • Anxiété généralisée; Anxiété présente tous les jours, dans différentes activités. 
  • Trouble panique (avec ou sans agoraphobie) ; Attaques de panique (symptômes physiques comme des palpitations, tremblements, transpiration, sensation d’étouffement, etc.) qui surviennent de façon inattendue. La personne se met à craindre l’apparition d’une nouvelle crise ou les conséquences de la crise. On parle de trouble panique avec agoraphobie lorsque la personne présente des attaques de panique et de l’agoraphobie.
  • Phobie sociale; Peur persistante et soutenue d’une ou plusieurs situations sociales (manger à la cafétéria, assister à un cours, aller à une fête, etc.) ou de performance où la personne peut être observée par des gens (ex : compétition sportive, exposé oral, etc.).

 

  • Trouble obsessionnel-compulsif ; Présence d’obsessions (pensée, impulsion ou représentation récurrente et persistante) et/ou de compulsions (comportements répétitifs qui répondent à une obsession). Par exemple, un enfant peut se laver les mains de façon excessive.

L’enfant peut apprendre à contrôler son anxiété par différentes techniques ou outils. De manière générale, les interventions jumelées à  l’implication du jeune sont assez efficaces pour diminuer les symptômes de façon significative.

Quelles sont les principales manifestations?

Si vous remarquez plusieurs des caractéristiques suivantes chez votre enfant, parlez-en à un médecin. Il pourra vous référer vers un spécialiste si nécessaire.

  • Veut arrêter une activité (ex : le ballet) par peur de ne pas être assez bon.
  • Ne veut plus faire telle chose ou aller à tel endroit parce que ça lui rappelle l’accident qu’il a vécu.
  • Ne veut plus manger à l’école.
  • Changement de comportement (ex : augmentation de l’agressivité, besoin intense de s’agripper à une figure rassurante).
  • Problèmes de sommeil
  • Rythme cardiaque plus élevé
  • Se plaint de maux de tête, nausées ou maux d’estomac

 

Quoi faire?

Étape 1 : Parlez-en. Ne restez pas seul. Plusieurs parents vivent la même situation que vous. Vous pouvez faire part de vos inquiétudes à votre entourage ou à un intervenant.
Étape 2 : Vous déculpabiliser. Ce n’est pasde votre faute. Votre enfant présente des difficultés qui peuvent être dues à plusieurs facteurs. Si votre enfant a un trouble d’anxiété, ça ne veut pas dire que vous êtes un mauvais parent.
Étape 3 : Allez chercher du soutien et de l’accompagnement dans vos démarches. Vous pouvez nous contacter pour parler à une intervenante qui pourra vous donner plus d’information sur la problématique de votre enfant, vous guider dans vos démarches et vous référer vers les ressources et services qui pourraient vous aider.
Étape 4 : Faire évaluer votre enfant!!! Il est important de consulter un médecin pour qu’il vous réfère vers les services du réseau de la santé ou les ressources privées qui pourront procéder à l’évaluation de votre enfant. Pour l’obtention de certains services en lien avec les véritables besoins de votre enfant, une bonne évaluation (diagnostic) est souvent demandée.
Étape 5 : Être patient et collaborant. Il est important de jouer un rôle actif dans le suivi de notre enfant et d’appliquer les interventions proposées de manière constante et cohérente.

Références bibliographiques

American Psychiatric Association (2004). Mini DSM-IV-TR : Critères diagnostiques. Paris : Masson.

Baron, C. (2001). Les troubles anxieux expliqués aux parents. Montréal : Les éditions de l’hôpital Sainte-Justine.

Gouvernement du Québec. Site du Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec. Site téléaccessible à l’adresse   <http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/prob_sante/sante_mentale/index.php?id=63,8,0,0,1,0>. Consulté le 18 avril 2012.

L’hôpital de Montréal pour enfant. Info-santé. Site téléaccessible à l’adresse < http://www.thechildren.com/fr/sante/pathologies.aspx?iID=74>. Consulté le 18 avril 2012.