Notre souhait est de faire une différence dans votre vie et celle de vos enfants
 Association de parents de l'enfance en difficulté

" Avec vous, je me
sens moins seule! "

Fiche descriptive - Déficience intellectuelle

Qu’est-ce que la déficience intellectuelle?

La déficience intellectuelle est caractérisée par des limitations significatives du fonctionnement intellectuel et des habiletés adaptatives. Ces limitations doivent être constatées avant l'âge de 18 ans .

Les difficultés se manifestent au niveau du langage, de la lecture, de l’écriture, de l’autonomie, des relations interpersonnelles, de l’estime de soi, de la capacité à suivre la loi et les directives ainsi que dans l’accomplissement des activités de la vie quotidienne.

L’enfant qui a une déficience intellectuelle passera par les mêmes étapes de développement que les autres enfants, mais les apprentissages seront plus lents et difficiles à acquérir. De plus, il sera peut-être incapable de faire certains apprentissages. L’éducation d’un enfant qui a une déficience intellectuelle demande beaucoup de patience, mais il est important d’ajuster nos attentes en fonction des capacités de l’enfant et de toujours continuer la stimulation. Il n’y a aucun traitement pour la déficience intellectuelle. Il s’agit d’un état et non d’une maladie.

Il existe quatre catégories de déficience intellectuelle, selon le niveau d’atteinte. Plus le quotient intellectuel (QI) est bas, plus les incapacités sont nombreuses. Le diagnostic se fait généralement à la naissance sauf pour la déficience intellectuelle légère qui est souvent constatée à l’entrée scolaire.

  • Déficience intellectuelle légère (QI entre 55 et 75); la personne peut mener une vie autonome si elle a reçu l’aide nécessaire pour la préparer (habité seule dans un appartement et occuper un emploi).

  • Déficience intellectuelle moyenne (QI entre 35 et 54); à l’âge adulte, la personne vit généralement dans un milieu protégé (appartement supervisé, résidence de groupe) et elle peut travailler dans les plateaux de travail adapté.

  • Déficience intellectuelle sévère (QI entre 20 et 34); même chose que DI moyenne.

  • Déficience intellectuelle profonde (QI en dessous de 20); la personne ne parle pas. Sa coordination physique et son développement sensoriel sont très atteints.

Quelles sont les principales caractéristiques?

Lorsqu’un retard significatif est remarqué dans l’ensemble des apprentissages de base en comparaison avec les autres enfants de son âge, vous devriez en discuter avec un médecin. Voici quelques exemples de retards d’apprentissages qui peuvent se manifester chez le jeune enfant :

  • Se tourner dans son lit
  • S’intéresser à l’environnement
  • Sourire
  • Gazouiller
  • Ramper
  • Marcher
  • Exprimer ses besoins de façon à se faire comprendre
  • Parler
  • Comprendre les consignes simples
  • Manger sans aide
  • Enlever ou mettre ses vêtements

 

Pour une enfant un peu plus vieux, il est possible de constater les manifestations suivantes :

  • Difficulté à suivre les indications
  • Recherche la compagnie des enfants plus jeunes
  • Manifeste un malaise face aux situations qui lui demande de porter un jugement

Quoi faire?

Étape 1 : Parlez-en. Ne restez pas seul. Plusieurs parents vivent la même situation que vous. Vous pouvez faire part de vos inquiétudes à votre entourage ou à un intervenant.

Étape 2 : Vous déculpabiliser. Ce n’est pasde votre faute. Votre enfant est différent lorsqu’on le compare aux autres enfants de son âge, mais il a des besoins, des capacités, des goûts et des intérêts. Si vous lisez ceci, c’est parce que vous êtes soucieux de son bien-être et que vous voulez l’aider.

Étape 3 : Allez chercher du soutien et de l’accompagnement dans vos démarches. Vous pouvez nous contacter pour parler à une intervenante qui pourra vous donner plus d’information sur la problématique de votre enfant, vous guider dans vos démarches et vous référer vers les ressources et services qui pourraient vous aider.

Étape 4 : Faire évaluer votre enfant!!! Il est important de consulter un médecin pour qu’il vous réfère vers les services du réseau de la santé ou les ressources privées qui pourront procéder à l’évaluation de votre enfant. Pour l’obtention de certains services en lien avec les véritables besoins de votre enfant, une bonne évaluation (diagnostic) est souvent demandée.

Étape 5 : Être patient et collaborant. Il est important de jouer un rôle actif dans le suivi de notre enfant et d’appliquer les interventions proposées de manière constante et cohérente

Références bibliographiques

American Psychiatric Association (2004). Mini DSM-IV-TR : Critères diagnostiques. Paris : Masson.

Association de Sherbrooke pour la déficience intellectuelle inc. Qu’est-ce que la déficience intellectuelle? Site téléaccessible à l’adresse < http://www.asdi-org.qc.ca/defdi.php>. Consulté le 18 avril 2012.

Bargiel, L. et Thibodeau, V. (2004).Trousse d’information à l’intention des parents : deuxième volet. Longueuil : APEDRSM.

Martin, J-F (2002). La déficience intellectuelle; concepts de base. Montréal : Les éditions Saint-Martin.

Association américaine sur le retard mental, 2002